Culture et Histoire



ALBOURY N’DIAYE

A la mort de Lat Dior, son vieil ami et cousin le roi du Djoloff Alboury N'Diaye continuera la lutte contre l'occupant. Ce monarque fut couronné en 1875. Mais avant d’être intronisé à la tête du Djoloff, durant de longues années, il fit des séjours d'initiation dans les royaumes voisins, notamment au Cayor. Alboury N'Diaye passera aussi quelques années dans la cour du roi du Sine, Maba Diakhou dont il deviendra un des officiers et se distinguera au cours des combats contre l'occupant et particulièrement celui de M'Bayen en 1864. Lorsque le pouvoir colonial manipulera le chef Amadou Chekhou contre Lat Dior en 1875, Alboury N'Diaye s’alliera avec son cousin pour le battre à la bataille de Samba Sadio. Cet héritier de la plus ancienne dynastie des rois du Tékrour et ensuite du Djoloff (Sénégal), était un monarque impressionnant tant par sa personnalité que par son physique athlétique. Les Français réussiront à lui faire signer un traité l'engageant à ne pas s'opposer au prolongement du chemin de fer jusqu'à Bakel (au Sénégal oriental). Ensuite, ils l'attaqueront par surprise pour s'emparer de sa capitale, Yang-Yang, en 1890. Le roi sénégalais ne baissera pas les bras pour autant. Il refusera le traité que lui proposaient les autorités coloniales, préférant ainsi la perte de son royaume à la compromission. Alboury N’Diaye rejoindra la résistance dans les rangs de l'armée de Amadou de Ségou au Mali.

Source : « MEMOIRE D’ERRANCE » Par Tidiane N’Diaye